100 milles Sud de France - Grande Traversée

Merci a tous pour votre soutien
un merci tout particulier a Mel et Titi qui nous ont rendus ,
logistiquement et mentallement , la course plus facile.

Un départ tranquillou trottinade avec Fran et Matt puis on attaque l'assencion du canigou .Je reste avec Fran et Matt part devant.
Apres quelques kms , je decide de quitter fran et remonte sur Matt que je rejoins peu avant le1er sommet.
Nous allons courir ensemble jusqu'a 3kms de la 1ere base de vie. La, je prends mon temps, me restaure ? Titi et Mel arrivent, on papote un brin
et je repars. La montée qui arrive se fait tranquille en gerant l'effort. Une belle descente agréable pour arriver puis vint la montée qui te flingue (avec un bénévole nous annonçant 30mn alors que nous allons en mettre le double avec l’impression d’en mettre le triple). La descente qui suit se fait agréable et sur la fin de cette descente avec Titi qui est venu a ma rencontre.


Ravito passage de Nok a l’entre jambe merci Titi (pour le tube de pommade, pour le massage, il n’était pas trop partant ;-) ).
Je repars et suis rejoint 2 kms après par deux coureurs que je ne quitterai plus jusqu’à la fin (Franck et Bertrand, 2 frères qui se font ce trip ensemble). Une petite bosse de 300d+ qui se passe tranquille et nous voilà en descente sur le Perthus. Bertrand nous a laché et se prend une avoinée par son frero au Perthus.


Une bonne pause de 40 mn et on repars sur 2 grosses montées qui nous mènent sur les Cretes et là c’est le gros wai !
On ne voit pas à plus de 5metres, il pleut, il vente, les rubalises sont trop espacées et on se perd. On se retrouve une douzaine sans savoir ou aller. On ratisse large en se mettant en cote a cote. Quand un de nous dit « ouais ca va, je connais, venez ; on n’aurait pas du.

Nous voilà descendant sur un petit single qui se rétrécit a vue d’œil pour finir en jardinage complet. Nous prenons donc la décision de remonter mais ne retrouvant meme pas le single, on fait du « roots » jusqu’à tomber sur une toile de tente. Nous réveillons l’occupante qui nous dit que le refuge/ravito est 20 metres derrière sa tente ,YEEEES !


Apres ce petit moment de flip, on prend le temps de boire un coup et de bien se nourrir, papoter et on repart. Apres une descente bien sympa entre les arbres, une longue, très longues, trop longues portions de piste forestiere nous mene au début d’une longue, très longue descente dans les
rochers et pierres extrèmement glissantes. Mais on voit Argeles au loin et le moral est au top.


S’en suit une derniere bosse qui se passe avec plaisir pour en finir avec la descente sur Argeles.


Argeles, une longue portion de bitume pour arriver sur le port puis la plage (cette portion nous a semblé durer une éternité) et enfin l’arrivée.


Bertrand devant avec 2 autres coureurs rencontrés bien avant et Franck et moi fermant la marche d’un petit groupe fort sympa.
Derrière l’arche un bar improvisé ou on me sert une pression (la meilleure que je n’ai jamais bu).


C'est fini !


Heureux d’avoir accompli cet exploit.


Pour la course, en soit, je n’en ferait aucune promo, pas dans le style des ultratraileurs du clubs (bien trop de pistes) mais j’y ai quand meme pris beaucoup de plaisir et n’ai jamais été vraiment en souffrance. Content de moi, je pense avoir bien géré.


Merci au MTC de m’avoir mis des idées aussi folles dans la tete, MAIS PUTAIN QUE C BON !!!

 

Thierrykiki