Trail des Traces de Laudun

TRAIL DES TRACES DE LAUDUN

22/06/2014



INSCRIPTION :
Tout commence par la lecture d’un message de Stephio sur le forum. Un trail avec un nombre de dossard limité, une course pas chère, des singles de rêve avec 95 % de monotraces en sous bois ... Que feriez vous si vous êtes disponible ?

Un petit message à Anne-Lise et Paul pour leur proposer l’idée et voilà qu’on s’inscrit dans la foulée :). Ca nous changera des trails du coin et nous fera découvrir d’autres paysages.

INSTALLATION :
Notre arrivée et installation au camping resteront dans nos mémoires. L’accueil étant faite par un chien méchant qui saute du comptoir dès qu’on approche, ça promet ! De plus, on se serait cru en Amérique Latine, des saisonniers qui occupaient tous les bungalows, et qui mettaient l’animation. Etaient-ils là pour la saison de fruits ? On dira que oui et même pour les melons, why not !

En parlant d’animation, après avoir trouvé un joli coin pour s’installer, on voit débouler un gars avec une enceinte, juste en face, on commence à s’affoler sachant que nous sommes samedi soir et que c’est la fête de la musique, … pour finalement leur demander si il comptait faire la fiesta toute la nuit et en cas, on se déplace.

Après réflexion, on déplace tout de même les tentes et s’installons plus loin, cela dit on évitait pas la musique non plus vu que d’autres faisaient un barbecue et avaient la musique à fond :(. Bref, faudra s’y faire et s’endormir malgré tout !

 



JOUR J :
Finalement, on arrive à dormir un minimum même si les gars mexicains ont bien fait la fiesta toute la nuit. Si bien que quand on se lève vers 6h, les derniers vont se coucher complètement saoule.
Bref, on s’apprête et file à la course, retrait des dossards, papotage avec Stephio et nous voici sur la ligne de départ.


Stephio, Paul et moi partions pour le 31 kms et Anne-Lise sur le 12 kms. Une chance d’avoir ces encouragements au départ.
Au départ, les organisateurs nous annoncent qu’ils ont rajouté deux points d’eau, quelle bonne idée ! Je pars rassurée avec mon porte-bidon :).

Le trail commence par une bonne montée bitumée, arfff je ne suis pas ravie bien que cela soit court ouf ! Avec tous les singles qui vont suivre, il faut se faire vite une place pour ne pas être embêté, petite pensée du trail de Noël où je n’ai pas su gérer ce paramètre.

Je me régale sur ces monotraces et je suis un petit groupe de gars à mon rythme, parfait, c’est tellement rare ! Après quelques kilomètres, je me rends compte que le parcours est très roulant et que si je marche sur le faux plat comme je le fais souvent en m’économisant pour la montée prochaine, je perdrai beaucoup de temps alors je me surprends à courir sur ce type de terrain, cela dit, ce ne sont pas des DFCI interminables mais bien des petits sentiers en sous bois alors je trouve ça plaisant.


Arrivée au 1er ravito, puis au 2ème … incroyable que le temps passe vite, normal je cours tout le temps alors ça ne peut qu’aller vite. A ce moment, je cours seule, le parcours étant très bien balisé, je n’ai aucune crainte de me perdre. A l’arrivée au 2ème ravito, va savoir pourquoi, petite ola, est ce parce que je suis une nana ? ou une bande de mecs déconneurs ;) ? Oui un peu de ça et l’effet de mon tee-shirt et du Marseille Trail Club. Est-on si populaire ? Ah oui, et certains me parlent même de l’UT2M, excellent, pour une fois qu’on ne me demande pas si j’ai fait Marseille-Cassis ;). Bref, après ces quelques déconnades, je reprends un nouvel élan.

Un signaleur m’indique que je suis 6ème, étonnée et contente, je me demande bien où sont les nanas qui sont du coin qui ont plus l’habitude que moi de ce terrain de jeu. Je comprends assez vite que tous sont forts sur le plat mais qu’en descente et montée, ça n’avance pas ! Alors je joue le yoyo avec certaines personnes, les doublant en descente et montée et eux sur le plat, cela dit, voyant ce petit jeu, je me mets à les suivre et courir à rythme régulier sur le plat. Ce qui me permet de gagner quelques places et surtout du temps ;).

Bref, pour mon 1er 30 kms, je n’ai qu’un mot d’ordre en tête, c’est « PLAISIR » ! En effet, n’ayant jamais parcouru cette distance en compétition, ne connaissant pas le coin, je pars avec l’idée de me faire plaisir et de profiter des paysages. De ce fait, je retiens quelques passages très sympathiques sur le parcours, comme la Combe d’Enfer, une super belle descente bien technique, toutes les vues sur la vallée de la Cèze, la descente avec les cordes vers le Belvédère d’Orsan que je descends comme les commandos lol si bien que le bénévole présent hallucine ;), les vestiges et ruines romaines-le Camp de César et pour finir le Passage du Loup avec une largeur de 27 cm.

Malgré la chaleur, avec près de 35 °C, je me régale et les nombreux points d’eau me vont à ravir, si bien que je m’asperge à chaque fois.

Au dernier ravito, je ne m’arrête quasiment pas et gagne une place. Qui sais je joue peut être un podium ? L’idée m’effleure, cela dit, peut importe, mon principal objectif n’étant pas celui là mais bien de terminer et en forme :).
Pour finir, je ne vois pas le temps passé et me voici à 1 km de l’arrivée, après avoir demandé à un signaleur. Et oui, ne courant sans gps ou autre, je n’avais aucune notion du temps !


J’entends les encouragements des MTCiens et voici que je termine en 3h57, plus que contente sachant que je m’étais fixé 4h-4h30. Le petit bonus ;) étant que je finis aussi 5ème féminine et 1ère SEF, whaou c’est une 1ère, j’en reviens pas bien que je suis ravie :D.

Un grand bravo à tous les MTCiens présents, Anne-Lise, Paul et Stephio pour leurs perf, et que du bonheur de partager ce week-end avec eux !

 

 

Toutes les photos


N’hésite pas à faire ce trail l’an prochain, vous ne serez pas déçu ;).
A bientôt,
Nath