UTBA 2017 par Sylvain et Alex

 

Allez, je vais me lancer dans un semblant de CR pour ce fameux défi des balcons d'azur.
Tout a commencé par une discussion avec mon binôme de la CCC où, après mon abandon, j'ai fini par être son assistant: "allez viens faire le défi avec moi", me lance-t-il...."bon ben ok"
Inscription faite, puis de là, une petite réflexion: et si, pour une fois, on essayait de préparer une course.
Ceci dit, prise de contact avec le coach Lionel pour un plan d'entraînement (bon je sais, 4 semaines c'est court)....même un pari de fou selon lui.
Suivi du plan à la lettre pendant ces semaines, ce fut intense et costaud.
Une semaine de pause, récup et jus puis le weekend arrive.
Samedi matin, on arrive à Mandelieu avec ma chérie Ingrid, on va récupérer les dossards, on grignote un bout puis changement de tenue pour se transformer en super-héros et se rendre au départ.
Je retrouve mon fou de partner pour le premier acte: 25kms et 1000D+, sous le soleil et une "douce" chaleur.
Premier bouchon au bout de 1 km, on discute, on rigole et on rencontre Gerard et Mar Lyse, 2 coureurs d'Aubagne et quelle sacré hasard de se rendre compte que nous avons le même coach. Le parcours se passe bien, les sensations sont bonnes, on avance à allure tranquille pour pas trop se cramer et 3h30 plus tard, nous voilà arrivés....en forme, sans fatigue...et on en a du en fatiguer des coureurs sur ce parcours avec toutes nos conneries.
Le temps de rentrer à l'hôtel prendre une douche et on se retrouve avec Julien pour un repas typique d'avant course (un bon burger).
22h: au dodo car le réveil à 3h30 pour le 2ème round va piquer.
Dimanche matin: le réveil est très dur mais il faut y aller.
On enfile une nouvelle tenue et go pour la ligne de départ...cette fois c'est une belle balade de 80kms et 3500D+ au programme.
Le temps de voir nos compères Aubagnais et il est l'heure.
5h: le départ est donné, frontale calée, les fourmis dans les jambes, le sourire aux lèvres....ça sent bon !!
On avance sur les mêmes bases que la veille: allure modérée et encore plein de conneries.
La parcours est sympa et une vue magnifique avec le lever de soleil sur le massif de l'Esterel.
18km: 1er ravito..on retrouve Ingrid qui nous attend avec son sac magique avec des bons petits pain au lait garnis de fromage et grison.....qui font le bonheur d'Alex car pas de ravito solide à ce moment là.
On est frais, on est bien et on repart.
33km: la même que pour le 18, petit arrêt, on discute, on boit, je change mes flasques vides pour des pleines toutes prêtes grâce à l'assistante de choc.
Tout se passe bien
43,5km: Alex a faim..mdrrr !! pause fringale et changement de t-shirt pour moi, la chaleur monte d'un cran.
46km: Alex, c'est facile cette course, on se rajoute un handicap ?
chose dite, chose faite: une petite roulade amortie par une pierre et hop, une béquille cuisse droite...aïe....mais bon, les muscles sont chauds alors on continue.
55kms: oh putain qu'il fait chaud, on vient de monter par un canyon sans ombre, sans vent.....puis DFCI et single....on s'arrête et on s'assoit un peu plus pour bien récupérer avant la suite.
Ah mince, je crois que j'ai oublié de mettre la crème pour éviter les frottements....ben ça fait un peu mal au cul !!! lol
Donc un peu de nok pour calmer et on repart.
Alex étant jaloux, il décide de jouer au foot avec quelques cailloux sur la parcours histoire de se flinguer 3 doigts de pied...les pieds nickelés sur l'UTBA c'est bien nous !!!
68km: Daphne nous attend avec Ingrid....dernier ravito et dernière pause.....miam, encore ces bons petits sandwichs !!
Plus qu'une bonne dizaine de bornes et quelques 600D+ et on l'aura fait.
On repart tous les 3 car la miss vient finir avec nous.
La cuisse tire, les fesses brulent.....mais il me reste un Buff dans le sac, alors c'est parti....et hop, glissage de bluff dans le short pour pouvoir éviter les frottements et continuer à courir....y'en a un qui se marre à mes côtés.
On attaque une bonne descente avant la dernière côté, presque à cloche pied l'un comme l'autre.
Vision du dernier single, quelle douce sensation que de se dire qu'on est plus qu'à 2kms de l'objectif.
Quelques escaliers (le plaisir de faire de la PPG après 80 bornes) puis on est sue la plage....et enfin ça y est, on passe sous l'arche....oui on a réussi !!
Tellement fier de nous et heureux !!!!

Et un grand merci à tous ceux qui ont écrit et nous ont soutenu tout au long de notre aventure....car c'était vraiment pas gagné !!!!

SYLVAIN