Roc de la Lune - Ultra du Pas du Diable 2017 par MTC

Ultra du Pas du Diable

Le Saint Guiral

 Trail du Roc de la Lune

CR Trail du Roc de la Lune par Sofia

Je refais enfin surface pour un petit CR des aventures : "des pieds nickelés sur le Mud Day du Roc de la lune". Un départ jovial avec Cathy et 'tite Hélène, emportées toutes les 3 par les encouragements des copains. Les 10 premiers km tranquillou,  la 1ère montée pas si terrible que ça, on est trempé mais le moral est là et on progresse tranquillement. Arrivé au 1er ravitaillement, on est bien rincé mais trop fatigué. On se dit si c'est comme ça tout le long...franchement fastoche ! Et on repart sauf que la course va démarrer sur cette 2ème partie !! A partir de là, les portes de l'enfer vont s'ouvrir progressivement jusqu'à nous emmener au fond du trou (sens figuré et propre). Des rafales de vent violent, de la neige fondue, des averses fortes et plus modérées nous lavent de tous les côtés. On progresse péniblement, on reste ensemble, on s'attend, on a froid, on se réconforte, on se remonte le moral. Mais le pire reste à  venir. L'entrée en sous bois nous met directement dans l'ambiance, les premières descentes boueuses commencent. Elles nous dirigent vers LA descente en question annoncée par les copains. On s'entend se dire : on n'a pas le choix ! Des mecs sont déjà en galère autour de la corde qui sert à descendre. Cathy s'engage la 1ere, elle me surprend, elle assure, ses chutes nous font rire. Je m'engage derrière elle et là je prends la mesure de la folie et du danger. Je ne rigole plus, je panique, Cathy assure grave, me rassure. On est coincé toutes les 2 dans la pente et retenues par un mec. Il est à  bout de force, il lâche la corde, Cathy glisse sans pouvoir se retenir, ça crie, ça panique, je glisse à mon tour, c'est un moment dantesque ! 'Tite hélène, maligne, a attendu que la voie se libère pour s'engager, finalement elle descend presque comme une princesse, la bougresse ! Arrivé en bas, on est choqué, épuisé et Cathy se positionne en ouvreuse et capitaine des opérations.  Elle me réconforte, m'encourage et me tire de l'avant  ! Elle m'épate par son calme, sa zénitude. On a froid, on est pourri de boue, la fatigue physique et morale nous a atteintes. On reprend les sentiers, on avance en espérant que le prochain ravito ne soit pas trop loin. Et à 4 km, à notre grande surprise, au ravito du Jaoul, nos chéris sont là ! Pour moi c'est la libération : trop de fatigue, d'émotions et en hypothermie, j'explose en sanglots. Mon chéri me prend immédiatement en charge, alors que Cathy décide de repartir après 2mn de réflexion sous les yeux admiratifs de Seb et Tom. Je la comprends, on y était presque, c'est trop rageant. Moi, je suis physiquement à bout. Hélène aussi fait le choix de s'arrêter. Cathy repart avec un couple et ils seront finalement arrêtés au ravito d'après. C'est dommage, ils méritaient honorablement d'être finishers !! Cette course restera bien sûr en mémoire par ses conditions, ses difficultés mais pas seulement. Je peux dire que j'ai vécu un moment fort d'amitié, de partage, de dépassement de soi et que tout ça, c'est l'esprit du trail mais surtout du MTC. J'ai su que d'autres copains s'étaient blessés, je pense surtout à Yana qui a morflé dans cette descente et y a laissé un mollet. Bravo à nous tous, on a été dingue de prendre ce départ mais on ne s'est pas dégonflé. Non, on n'est pas des trompettes !!! Merci à toi ma Cathy, tu m'as emmenée et tirée sur cet enfer. Tu es surprenante et ta force de moral en ferait taire plus d'un ! T'es une championne !! Voilà,  comme on dit : ça c'est fait....next !