Lavaredo Ultra Trail par Ingrid

Mon "petit" CR.....mon premier depuis fort fort longtemps !!!

Tout commence à l’automne quand Sébastien (comme toujours celui qui nous embarque dans de belles aventures) commence à nous parler du Lavaredo….
Mais il n’en a pas fallu beaucoup pour nous pousser, en décembre c’est parti, on est une bonne petite équipe à s’inscrire et tirage au sort positif  ;) voilà donc des mois qu’on en parle, qu’on organise ce week-end qui sera à la hauteur des vidéos, photos et récits que l’on a pu voir = MAGIQUE !

Mercredi c’est parti direction l’aéroport, l’aventure commence. Et pour certains (Thierry et Danielle) c’est vraiment l’aventure car ils vont devoir nous rejoindre en voiture…. 
Arrivés sur Venise pour la navette en direction de Cortina, l’attente est un peu longue mais au final ça passe bien, ça papote, ça rigole, on est détendu.

Arrivée à Cortina et découverte de la maison et des lieux, une vue du balcon qui nous annonce qu’on va en prendre plein les yeux.

Jeudi tout le monde le prend cool, retrait des dossards, photos, courses…. Bref c’est les vacances.

Vendredi une partie de l’équipe du 48km partira voir les « tre cime » car notre parcours n’y passe pas. C’est juste superbe !! Pendant ce temps ceux du 120km se préparent, se reposent.

23H c’est leur départ……gooooo les copains on va vous suivre et rdv dans plusieurs heures sur la ligne d’arrivée.

Samedi c’est notre tour  on retrouve Bernard et JP sur la ligne de départ. Quelques photos, pronostic de temps…. 
Hé oui on n’est quand même pas venu pour faire du tricot.

Lors de l’inscription mon chéri me dit « je resterai avec toi, on va la faire ensemble cette course » ok je suis contente de vivre cette course à deux et qu’on la partage ensemble.
Début de l’année le 1er objectif était le 65km du roc de la lune et sa prépa. Une fois l’objectif atteint faut se reposer, récupérer et continuer à se préparer… Mais voilà qu’il m’annonce que ça suffisait que j’arrive fraîche à l’arrivée que j’allais sortir de ma zone de confort oups :o 
8H goooo c’est notre départ, on part bien, je suis plus rapide que d’habitude, on avance bien, les jambes sont là !! en 1h30 on passe 11km et 700d+ 
La 1ere montée dans un canyon est longue, j’ai vite cette sensation de soif, on refait le plein dans la rivière. Mais je la monte bien. 
Puis descente au refuge de Gallina 24ème km on refait le plein j’arrive à manger des pommes. On repart pour le refuge Averau, il fait chaud, très chaud c’est calcaire, on est au pique de chaleur de la journée vers 14h et là BING gros coup de chaud, je me prends un énorme éclat, je ne me sens pas très bien la tête qui tourne, des papillons dans les yeux. Sylvain me fait faire une pause me mouille la tête et la nuque et là je me maudis d’avoir mis ma visière et pas casquette…. Je perds en rythme mais grâce à son aide au final j’avance plus que si j’étais seule. Il avance devant sans faire de pause du coup je m’accroche et je monte je ne m’arrête pas je sais que c’est un mauvais moment à passer. J’essayes de gérer au mieux pour ne pas exploser…. Arrivés au sommet, surprise, Baptiste est venu nous voir sur le parcours, petite pause à l’ombre, on papote 2’ voir un petit peu plus lol et on repart direction Passo Giau. 
31km et la barrière horaire. On ne restera pas trop, le temps de refaire le plein, chouette je trouve enfin des oranges…. Hé oui encore une fois j’arrives pas trop à manger seulement 2 compotes et un peu de mon 640, pommes et oranges sur toute la course, autant dire pas grand-chose :0 
Nous voilà repartis, l’arrivée des nuages et d’un petit air m’ont bien fait récupérer, je me sens bien. Sylvain qui avait plus de temps :mdr3: check le suivi live et me donne des news des copains et de leurs pointages…Mais en même temps il m’annonce que maintenant il va redonner un peu de rythme vu que je vais mieux. « Ok je te suis » 
On repart en trottinant, on avance, on sait qu’il reste encore 2 montées mais la vache on ne les pensait pas aussi raide…. Je vais les monter sans mes bâtons, Sylvain les garde à portée de mains au cas où, mais au final je me rends compte qu’à ce moment-là je monte mieux sans, on double un peu du monde dans ces montées, on relance dès qu’on peut.
Dernier ravito refuge Croda da Lago il reste 9km, allez go on y va c’est que de la descente mais un peu raide par moment et avec mes chaussures qui sont plus qu’usées c’est un peu rock n’roll et j’ai quand même encore en tête mes deux derniers vols planés…Mais je vais quand même gagner 100 places dans cette portion.

Sylvain fait un point suivi live et m’annonce que Tic et Tac (Bernard et Jean-Pierre) viennent de franchir la ligne il y a 10min et là ça me booste, je les croyais arrivés depuis bien plus longtemps, je veux mettre le moins de temps possible entre eux et moi…. Hihihihihi

Voilà des parties plates, puis le bitume, je m’accroche à Sylvain mais la peur d’exploser est là je suis donc entre les deux mais je sors quand même de ma zone…. Le panneau 1km est là dans ma tête le moins de 10h aussi. Mais la dernière montée en ville avant l’avenue principale me paraît raide je fais 2-3 pas ou un peu plus je sais plus. Sylvain est là, il a plus de voix à force de m’encourager à m’arracher. 
La rue principale l’arche à 500m le rue est pleine wahou je n’ai jamais eu autant de monde pour une arrivée, j’accélère. On finit au taquet, j’ai plus de souffle, plus de jambes mais je suis heureuse !! j’entends Tic et Tac, Margot et Anne-Marie crier et mon chéri et voilà on l’a fait !!

10h02 au final il en a fallu de peu pour passer sous les moins de 10h, je sais où il faut encore que je travaille mais c’est bon de sortir de sa zone de confort même si je sais qu’à certains endroits j’aurais pu gratter du temps….

Merci pour tous les messages d’encouragement que j’ai reçu avant, pendant et après la course. 
Un grand MERCI à mon homme sans lui j’aurais mis plus de temps c’est certain surtout au moment du coup de chaud j’aurais fait pleins de pauses…. Mais vivre une course ensemble est magique, ok je ne lui imposerais pas ça à chaque fois :mdr1: , mais question émotions franchir la ligne ensemble c’est quelque chose……

Bon voilà j’écris très rarement des CR mais celui-là me tenait à cœur d’essayer de le faire…. Je vous le livre comme je l’ai vécu ;) 
On était 10 inscrits 10 finishers bravo à tous !!!! On a passé un super week-end sportif, amical et rempli de fous rires et d’anecdotes que je laisse le soin à d’autres de vous raconter ;)

Le 80km du mont blanc était mon plus beau trail en souvenir, maintenant il y a aussi le LAVAREDO.

Un trail que je vous recommande vraiment il est magnifique !!