UTAT By Giulia

 

201710 UTAT Giulia

Ce fut une course-voyage aussi époustouflante qu’éprouvante…

L’aventure commence à Paris avec les contrôles à Orly (2h15), qui nous emmènent à « Embarquement en cours » de l’avion Royal Air Maroc (RAM), pour une fois à l’heure. D’autres, « victimes » de la RAM, arrivent avec 4h de retard, si leur avion n’a pas été annulé… (comme celui de notre ami Guillaume, qui débarque au CAF à 2h du matin…)
Une fois à l’aéroport de Marrakech, après 5-6 contrôles, il fait 36°, et la navette pour Oukaimedem part « ponctuellement » avec 1 h de retard (mais comme on nous dit, c’est le retard standard au Maroc)! 
Nous ne pouvons pas s’abriter à l’aéroport peine le passage à nouveau des contrôles… 

Une fois sur place, nous sommes « rassurés » car nous partageons la chambre avec l’élite (Rachid al Mourabity &C, à qui je parle immédiatement de Seb et son dossard 2018 ), à cote d’une autre chambre d’élites (les futurs gagnants – italiens et une suissesse)! 
Avec ma « sensibilité féminine et mon esprit d’observation » (je n’arrive presque pas à trouver de la place pour poser mes affaires), je constate que l’Elite dans notre chambre (AVEC 6 LITS), est masculine …et assez nombreuse – plutôt 4-5px, et nous, avec notre ami Guillaume, sommes déjà 3 … Pendant la nuit, il y a plusieurs aller-retour et le lendemain des nouveaux visages…mais ils sont tous très élites et … toujours très nombreux ! Désormais, il y a au moins 15 pairs de chaussures dans la chambre…

Nous passons une belle journée de visite, tajine…et contrôle du stress !

Et après on y est, enfin, … au briefing « à la française »  de la course: une énumération de difficultés et obstacles sans précédents! « L’effort est terrible, la course demande un immense effort physique et mental, les montées sont impitoyables, … et la descente est la LEGENDE de l’Utat ! Mais, commençons par 2 mauvaises nouvelles/erreurs dans le parcours : une bosse de 200mt au km 16-17, et pas de RAV au PC2 … Et pour finir, si vous vous blessez vous devez attendre le lendemain… et descendre avec vos jambes ». … and « so on » ! Une seule envie : NE PAS SE PRESENTER AU DEPART ! 
Les visages autour de moi sont tendus. J’imagine le mien, également.

Malheureusement, TOUT EST VRAI … et il ne faut rien sous-estimer, aucune difficulté … mais la « YES, WE CAN » attitude peut aider!

Le déroulement de la course est tel qu’il est très bien décrit dans la page « Présentation » du site … 

C’est de loin la course la plus difficile jamais faite (la CCC est une rigolade !), mais le we a était TOPISSIME !

L’aventure se termine, toujours à Paris dans les embouteillages, après 3h30 de retard de l’avion !

Et maintenant, de retour au travail … avec tous nos rêves de COURSES-VOYAGES 2018 !

Conseils :
• Arriver sur place le jeudi, dans la journée !
• Réserver au CAF : SANS hésitation ! (dans les tentes, froid et bruits, WC à l’extérieur, douches à 300mt)… <- mais attention peu de places !
• Courir à 2 ou plusieurs : vivement encouragé et conseillé …même pour les utmbiste… la légende est … vraiment une LEGENDE DANGEREUSE … (2300mt D- sur 6 km, 2600mt D- sur 8km)
• Attention au balisage : nous nous sommes perdus 3 fois (69km, 87km, 92km), dont une fois qui nous a couté plus de 30’ et 200mt D+ 
• Matériel : obligatoire (bonnet, casquette ET bandana) + gants + 100 dirhams + … (même dans des conditions définies idéales – prévisions : beau temps SANS vent) <- VOIR SELON CONDITIONS VENT
• Chercher une compagnie aérienne plus fiable que RAM !
• …se préparer au briefing décourageant !
• Je pense que le challenge est une très belle course, et peut être une belle alternative.

Pour les 105 :
0-30 km faciles, roulants, la plupart sur pistes niveau Calanques/Luminy
(« bosse » imprévue de 200mt au 16km)
30 km (en vérité à cause de la bosse c’est 33 km) : PC 3 = 1 RAV…RIEN (on a du attendre l’eau) !!!
35 km : on peut sortir les bâtons
33-45 km : moment délicat à cause de la grande chaleur !
45 km : rivière…à utiliser avec Micropur !
47 km : « BAR »  (voir photo)
49 km : PC 4 thé menthe, eau (montée raide mais gérable)
52,5 km : PC 5 thé menthe, eau … et en général à tous les PCs d’après (voir photo)
68 km : PC 6 = RAV 2 … enfin soupe avec pates, pommes de terre, fromage, thé, …
68 km-88km : partie dure !!!!! 
80-88 km : la légende…à toujours ! Descente très très dangereuse, je suis tombée au moins 10 fois ! Et j’ai un bras encore tuméfié…
92 km : attention au balisage
96-102 km : montée assez raide (surtout quand on a 100 km dans les jambes)
104 km : c’est une très forte émotionnnnnn!

Si ça peut servir, mes temps de passage/arrivée indicatifs (de mémoire) – erreurs de parcours inclus :
30 km : 11h
68 km : 19h
88 km : 4h15
105 km : 10h30