Jornet secouru en basket dans l'Aiguille du Midi

Avatar du membre
PEYPAGAN
***
Messages : 799
Enregistré le : 23 oct. 2010 19:19

Re: Jornet secouru en basket dans l'Aiguille du Midi

Message : # 55347Message PEYPAGAN
10 sept. 2013 13:25

article de Kairn qui me semble très juste:
Un secours sans hélico... à l'ancienne?


Selon RTL : « Bloqué techniquement, le champion espagnol de ski-alpinisme et d'ultra-trail (course en montagne) a été récupéré dans la face nord de l'aiguille du Midi à environ 3.800 mètres d'altitude samedi soir, alors qu'il était équipé, comme à son habitude, de simples baskets et d'un collant ». Et la station de radio poursuit : « En raison du mauvais temps, les secouristes du Peloton de gendarmerie de haute-montagne (PGHM), qui ont refusé de donner plus de détails sur l'intervention, ont dû rejoindre le champion à pied afin de lui porter secours ». Classique. Où est le problème ? Si les gendarmes avaient quelque chose à dire à Kilian, ils ne se sont sûrement pas gêné. Mais c'est une affaire entre eux et lui. Respectons cet échange entre montagnards de haut niveau... Ils savent ce qu'ils font et ce qu'ils ont à dire.

La presse et un élu s'en mêlent...
Mais voilà.... Jean-Louis Verdier, maire adjoint de Chamonix, chargé de la montagne et guide de haute montagne s'en mêle. Pourquoi ? "Inquiet de l'image que ce surdoué de la montagne véhicule", L'image ! Et il poursuit : "La montagne se pratique avec du matériel adéquat. On a le droit de se mettre soi-même en danger, mais on ne peut pas non plus faire n'importe quoi, d'autant plus par mauvais temps". Il a raison. Mais lorsqu'il y a X morts plus ou moins stupides dans le massif, entend-on raisonner la voix de Jean-Louis Verdier ? Quelle image donne ces morts à répétition ? Le « matériel adéquat » ? Quelle matériel ? Du temps de Monsieur Charlet, les crampons 12 pointes étaient une hérésie. Et aujourd'hui ?

Quelle est la version de Kilian ?
Avant de polémiquer, il est souvent plus facile de demander directement à l'intéressé. Dans ce cas, pas besoin de demander, il nous livre lui-même sa version sur son blog en 4 langues : catalan, castillan, anglais et.... français. Et là, surprise. Le récit de Kilian et bien différent de celui de la presse ou du maire adjoint de Chamonix. En fait, tous ces commentateurs et donneurs de leçons ne savaient rien. Les gendarmes ont respecté la tradition de « la grande muette ». Il ne peut donc y avoir que la version de l'intéressé. Et il explique qu'ils avaient prévu 4h d'ascension, sont partis à 8h 30 du Plan de l'Aiguille à deux et non seul, que le mauvais temps était prévu à 17h ce qui leur laissait le temps d'atteindre le sommet et redescendre par le téléphérique.... Mais plus encore ils étaient équipés d'une corde 60 mètres, de 2 piolets techniques chacun, de crampons, de broches à glace... Bref ! Du « matériel adéquat » d'alpinisme dont parlait Jean-Louis Verdier, maire adjoint de Chamonix et guide de haute montagne. Kilian aurait-il menti ? Qui peut le dire puisque les gendarmes n'ont rien dit ? Qui peut accuser Kilian avec des arguments prouvés ? Matériel d'alpinisme ou vêtements adaptés pour faire face au pire ?

Faire face au pire.. le pouvait-il ?
Si les gendarmes n'avaient pas pu intervenir, auraient-ils pu faire face à la situation notamment du froid ? Il y a là une véritable interrogation liée à une tendance assez générale actuellement de partir en montagne ultra léger. Il n'est pas le seul dans ce cas. C'est aussi une situation que nous retrouvons chez le randonneur de base. C'est aussi l'éternelle question du léger et rapide ou lourd et lent. Tout dépend des personnes... de leurs capacités techniques et physiques en jouant parfois à la roulette russe avec la météo ou l'incident.
La compagne de Kilian aurait-elle résistée à une nuit de mauvais temps ? Il semble que non selon les informations dont nous disposons. Dans une équipe, le plus fort doit s'adapter au plus faible et prendre les dispositions qui s'imposent en tenant compte de ces paramètres. L'a-t-il fait ? A priori non. Il y a eu, dans ce domaine, un manque probable d'appréciation de la part de Kilian. Erreur qui, fort heureusement, s'est bien terminée et qui lui servira de leçon pour l'avenir.

Et le récit du secours.... en téléphérique !...
Le problème de base n'est pas le mauvais temps mais une erreur d'itinéraire ayant entrainer une durée plus longue que prévue dans la voie. Ça arrive.... C'est la raison pour laquelle Kilian a sans doute manquer de capacité d'appréciation sur la durée. Une trop grande confiance en soi. Nous pouvons donc dire que Kilian a manqué de lucidité en n'imaginant pas cette erreur d'itinéraire dans la sortie du pilier Frendo. Et c'est à 50m du sommet qu'il appelle le PGHM... Par précaution pour sa compagne de cordée qui ne pouvait aller plus loin. Kilian serait sans doute sortie seul mais là encore, il fallait s'adapter au plus faible. Quant aux secours, ils n'arriveront pas à pied, comme l'ont expliqué certains commentateurs, mais par le haut, en téléphérique, pour 50m de rappel. Nous sommes bien loin de tous les récits où les gendarmes récupèrent un pauvre paumé en basket. Equipement trop légers, sans doute... sauf s'il était sortie en 4h, personne n'en aurait rien dit.

Une mauvaise image...
A parler sans savoir et sans connaître en s'inventant une histoire, on prend tous les risques d'une mauvaise image. Mais pour qui ?
La première victime est Kilian Jornet. Victime à double titre. D'une part se faire secourir dans des conditions délicates et d'autre part du manque de professionnalisme de beaucoup de journalistes qui ont franchement déliré et utiliser des titres pour attirer le lecteur. La seconde victime est la profession de journaliste dont nous pouvons douter de la qualité de l'information. On sait ou on ne sait pas. On prend des informations fiables mais on ne refait pas l'histoire. Quant aux autres.... A chacun d'apprécier.

Plaidoyer pour une suite....
Comme des Desmaison, Bonnati, Profit, Escoffier.... Kilian Jornet nous montre la voie d'une nouvelle génération d'alpinistes. Toutes ces grandes figures ont eu leurs détracteurs. Sportif de haut niveau suivant un plan d’entraînement étudié, raisonné pour améliorer ses performances, sa pratique de l'alpinisme n'a rien à voir avec celle d'un guide de haute montagne. Nous ne sommes pas dans la même dimension. Les objectifs, les méthodes, les motivations sont très différents. Aucune comparaison possible même si le terrain de pratique est le même. Alors que depuis plusieurs années, rien de lisiblement nouveau et novateur ne se manifeste en alpinisme, Kilian est le seul a nous faire rêver et à nous surprendre sur des terrains connus des Alpes. L'erreur permet de s'améliorer...
Bravo Kilian. Continue !
Louis Dollo

Petites précisions:
1)en France les secours sont gratuits que ce soit sur la route, en mer ou en montagne, avec ou sans helico (securité civile ou gendarmerie) y compris si cet helico intervient sur un domaine skiable. Par contre sur les domaines skiable si ceux sont les pisteurs qui interviennent et s'ils font appel a des sociétés privés (ambulance ou helico privé) la le secours est payant.
attention toutefois dans les Alpes et plus particulièrement dans le massif du Mont Blanc il peut arriver que ce soit les Suisses ou les Italiens qui interviennent (en plus on franchi souvent la frontière) et la ça devient payant !!


2)Killian est très apprécié dans la vallée de Chamonix ou il vit maintenant (il habite aux Houches) pour preuve le super accueil lors de la sortie de son film 'salle pleine à craquer, applaudissements, etc...) mais c'est vrai que certains s'inquiètent de la multiplication des "petits Killian" qui se lancent a l'assaut du Mont blanc en basket...
Rebuffat for President

Avatar du membre
Mos
***
Messages : 504
Enregistré le : 19 janv. 2009 23:10
Localisation : Trop loin de Marseille

Re: Jornet secouru en basket dans l'Aiguille du Midi

Message : # 55353Message Mos
10 sept. 2013 13:53

Enfin, un avis censé, étayé et professionnel.

NB: Pour ceux qui ne l'ont pas vu, regardez le reportage sur France TV concernant le PGHM, ça fait froid dans le dos ou le reportage de ce week-end sur les CRS de l'Alpe d'Huez, ça fait réfléchir.
Cédric
Mon Blog: Les Ultra Trails de Mos

Avatar du membre
florent.sourbier
*****
Messages : 2750
Enregistré le : 18 janv. 2010 09:13
Localisation : Gap
Contact :

Re: Jornet secouru en basket dans l'Aiguille du Midi

Message : # 56331Message florent.sourbier
23 sept. 2013 08:26

En PJ, un article du quotidien Le Monde du 21/09/13.
kjornet_lemonde210913.pdf
(808.31 Kio) Téléchargé 91 fois
Challenge Trails 05: découvrez les Hautes-Alpes autrement.
Mon blog: Team La Cordée
GoGirl: Debout les filles!

Avatar du membre
sébastien
*****
Messages : 2053
Enregistré le : 05 oct. 2011 17:40

Re: Jornet secouru en basket dans l'Aiguille du Midi

Message : # 56339Message sébastien
23 sept. 2013 10:35

bizarre ils parlent pas de claude?? 8-)
bouillabaisse to cheeseburger (2019)
Président du Marseille Trail Club (2015-2018)
Responsable de la communication du Marseille Trail Club (2013-2015)

Thomas du 67
**
Messages : 475
Enregistré le : 12 sept. 2012 17:49

Re: Jornet secouru en basket dans l'Aiguille du Midi

Message : # 56343Message Thomas du 67
23 sept. 2013 11:01

Pffffff, rien que des jaloux... Je sais ce que c'est moi, d'être une idole. Certes, c'est plaisant, les jolies filles s'offrent à toi, tu sens le respect et l'admiration dans le regard de tes nombreux fans (de radis). Mais forcément, ça fait des jaloux. De pôv' types aigris, qui, du coup, se prétendent "vrais montagnards". Forcément, être un ultraterrestre, ça nous met, Kilian et moi, un peu en marge de votre monde. Est-ce une raison pour tuer vos idoles, brûler vos icônes ? Cette défaillance qu'il a eu, et que j'aurai peut-être un jour (je sais, ça paraît difficile à croire...) prouve que, bien qu'au-dessus du lot et éclaboussant tout le monde de notre gloire, de notre supériorité indéniable, de notre élégance naturelle (enfin surtout moi), nous restons humains. C'est d'autant plus beau. Je pleure.

Justin Bieber du 67

Avatar du membre
Pierre
*******
Messages : 4299
Enregistré le : 27 mai 2008 22:12

Re: Jornet secouru en basket dans l'Aiguille du Midi

Message : # 56345Message Pierre
23 sept. 2013 12:17

sébastien a écrit :bizarre ils parlent pas de claude?? 8-)
LES DOSSIERS!! LES DOSSIERS!! :P :lol:

Avatar du membre
Claude
***
Messages : 977
Enregistré le : 05 oct. 2008 20:47

Re: Jornet secouru en basket dans l'Aiguille du Midi

Message : # 56346Message Claude
23 sept. 2013 12:47

ohhh , ça va , je vais m'acheter un GPS et puis après je me perdrais plus jamais dans la montagne. C'est évident ..
Pour ce qui est de Jornet - qui montre le mauvais exemple , patati patata... on est des millions à avoir regardé Hannibal LE Cannibale , ya pas eu une recrudescence marquante des faits d'anthropophagie non ?
Il fait un peu ce qu'il veut ce type - ça regarde qui ? une corporation de guides qui a peur de perdre un max de fric ?
h i p h o p m o m o

Avatar du membre
Mos
***
Messages : 504
Enregistré le : 19 janv. 2009 23:10
Localisation : Trop loin de Marseille

Re: Jornet secouru en basket dans l'Aiguille du Midi

Message : # 56354Message Mos
23 sept. 2013 13:32

Claude a écrit :ohhh , ça va , je vais m'acheter un GPS et puis après je me perdrais plus jamais dans la montagne.
Y a pas besoin Claude! Une bonne carte au 1/25000 et/ou un smartphone avec une bonne batterie et google maps et ça suffit pour plus se perdre. 8-) Au pire avec ton tel tu appelles le PGHM, ça fera moins de bruit que Kilian; quoique :lol:
Cédric
Mon Blog: Les Ultra Trails de Mos


AdrienneL07
Messages : 1
Enregistré le : 06 nov. 2019 09:44

Re: Jornet secouru en basket dans l'Aiguille du Midi

Message : # 95977Message AdrienneL07
12 nov. 2019 14:12

Lolo g a écrit :
08 sept. 2013 23:18
Ça devient débile ce qu il fait !!!! allé faire un itinéraire pareil ( que j ai déjà fais ) en baskets tenu légère avec les mauvaise condition et emmener qqu c dangereux le pire c qu il fais prendre des risque o secours Vitrerie urgence Lancy !!!!! S ils l avaient pas cherche il aurait pas passe la nuit !!! C de l inconscience !!!
Peut être qu'il a juste voulu une sensation forte. Une montée d'adrénaline.

Répondre