CRYOTHERAPIE EN RECUP D'UN ULTRA

Avatar de l’utilisateur
charles
***
Messages : 694
Enregistré le : ven. 10 déc. 2010 18:41
Localisation : Roy d'Espagne

CRYOTHERAPIE EN RECUP D'UN ULTRA

Message : #88541 charles
mar. 12 juin 2018 14:22

Je vous fais un petit retour sur ma séance de cryothérapie en récupération de l’ultra Race (117km et +7400m de d+) du 26/27 mai.

Il y a longtemps que je voulais essayer cette expèrience un peu ultra qui devait me permettre, à priori, de récupérer
Plus rapidement de mes 30h de course. Les sportifs de haut niveau le font souvent et jusqu’à maintenant, cela paraissait efficace car peu de retour négatif.

J’ai fait ça à la résidence du Parc chez CryoKiné le 28 mai soit un peu moins de 48h apres la course comme c’est recommandé pour que ce soit efficace. Cela coute 40€ la scéance.

C’est une Cryo Corps entier dans une cabine dont le refroidissement est assuré pas un système électrique et pas à l’azote liquide.

La séance dure normalement 3’ pour une première mais l’opérateur m’a proposé 4’.
Question équipement, parce qu’on y va pas à poil :] , une grosse paire de chaussette jusqu’à mi-mollet, caleçon (j’ai doublé avec un maillot de bain, on ne sait jamais :ghee: ), gros gant, bonnet et masque de chirurgien.

On passe dans une cabine à -60°C pendant 30’’ pour s’acclimater puis 3’30 à -110°C.

Je vous le confirme, il fait froid :o :shock: !! mais je n’ai ressenti ce froid extrême qu’au niveau du haut du corps et très peu dans les jambes !

Bref, content de sortir même si 4’, ce n’est finalement pas très long.

Bref, résultat très mitigé ! Content d’avoir tenter l’expèrience mais hélas, ce n’est pas le remède miracle loin de là.
Pas de récupération plus rapide qu’après mes autres ultras.
Je pense que du froid (un bain) appliqué directement sur les jambes est beaucoup plus efficace

Il y a quelques années apres un marathon fin octobre, je suis resté 15’ les jambes dans une piscine extèrieure bien froide. Résultat, aucune courbatures les jours suivants, ce qui est impossible sur marathon où on en souffre bien plus qu’après un ultra.
Donc, un bain prolongé dans le lac d’Annecy aurait été préférable..

Une expèrience interessante mais pas concluante. Peut être que je n’ai pas eu l’effet placébo ?! Ou peut être aurait il fallu, que je le fasse dans la foulée de la course.

L’opérateur m’a dit que cela pouvait aussi se faire ¾ jours avant un ultra pour récupérer des grosses charges d’entrainement avant l’épreuve.
Modifié en dernier par charles le mar. 12 juin 2018 15:07, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
Yana
**
Messages : 384
Enregistré le : mar. 12 avr. 2016 14:44

Re: CRYOTHERAPIE EN RECUP D'UN ULTRA

Message : #88542 Yana
mar. 12 juin 2018 14:42

Je penses que la cryothérapie est plus efficace pour la guérison des inflammations et des micro traumatismes de la course plus que le moyen de récupération.
J'ai aussi testé la cryo après le trail des Templiers ou j'ai eu TFL aux deux genoux pendant toute la deuxième moitié de la course, je ne pouvait plus quasiment plier les genoux.
J'ai fait ma séance 2 jours après la course et mes inflammations aux genoux ont passées assez vite, il me semble que j'ai recouru 2 ou 3 après et la semaine suivante je faisait le trail de 30 km (celui de la Bedoule) sans souci.
Depuis je n'ai plus eu occasion, plutôt financière :hehe:, de réessayer.

Avatar de l’utilisateur
FrancoisK
****
Messages : 1421
Enregistré le : lun. 2 sept. 2013 08:44
Localisation : Marseille 8ème

Re: CRYOTHERAPIE EN RECUP D'UN ULTRA

Message : #88544 FrancoisK
mar. 12 juin 2018 15:25

Vaste sujet que la cryothérapie... mais très intéressant ! Et ton retour ne me surprend qu'à moitié.

Durant ma formation de préparateur physique, nous avons eu un module intitulé "Sport et cryothérapie : mythe ou réalité ?" par un médecin. Voici ce que j'ai pu en retenir :
    - Tu es passé dans une chambre cryogénique ce qui est plus efficace que les cryo-sauna (les tubes où la tête dépasse et qui sont refroidis à l'azote).
    - Au-delà de 3', peu d'effet notable... autrement dit, inutile de demander à rester 10' dans la chambre cryogénique, cela n'aura pas plus d'effet.
    - Effet immédiat : 6h après la séance de cryogénie, le changement violent de température cutanée durant la séance provoque une stimulation du système nerveux autonome et notamment de sa branche parasympathique ce qui entraîne un effet relaxant qui peut aller jusqu'à l'amélioration du sommeil.
    Protocole préconisé : 3 séances par semaine et pas d'effet durable dans le temps
    - Effet anti-inflammatoire : la cryogénie est préconisée après des gros blocs d'entraînement (par exemple 10 à 20 séances en quinze jours) pour son effet anti-inflammatoire. Ce protocole est plutôt utilisé chez le sportif de très haut niveau (coût) ou en phase post-traumatique (opération, blessure...).
    Protocole préconisé : 1 séance par semaine pendant deux semaines.
    - Effet sur la récupération : après un effort violent, la cryogénie pourrait améliorer la récupération (c'est en fait un mélange de tout ce qui est dit plus haut plus le point sur le stress oxydatif ci-dessous)
    Protocole préconisé : 3 séances en 48h ; 1 séance 1h après l'effort, 1 séance 24h après et 1 séance 48h après.

Une question centrale vis-à-vis de son application au domaine du sport : la cryothérapie a un effet sur le stress oxydatif (effet anti-oxydant pour faire simple) sauf que la base de l'entraînement est de justement stresser l'organisme pour le forcer à générer une réponse adaptative... autrement dit, rechercher un effet limitant le stress oxydatif est contraire au principe de l'entraînement... oups...

Et le meilleur pour la fin : à ce jour, il n'existe aucune étude permettant de vérifier avec certitude tout ce qui a été dit plus haut car elles sont souvent insuffisamment conséquentes (échantillons trop faibles) non reproductibles (protocoles très différents dans les études, différence entre le cryosauna et la chambre cyrogénique...) et aucune méta-analyse n'a à ce jour été effectuée (compilation de pleins d'études pour en tirer une tendance). La seule chose qui ressortirait c'est que ça ne fait pas de mal à priori (et ce n'est même pas démontré scientifiquement) :lol:

Du coup Charles, ton témoignage et ton expérience (1 séance 48h après et absence d'effet ressenti selon toi) me parait parfaitement logique ! Et l'effet bénéfique du bain froid juste après est clairement plus mesurable : effet vaso-constricteur :D
Membre du bureau (2017-2018)

Avatar de l’utilisateur
FrancoisK
****
Messages : 1421
Enregistré le : lun. 2 sept. 2013 08:44
Localisation : Marseille 8ème

Re: CRYOTHERAPIE EN RECUP D'UN ULTRA

Message : #88545 FrancoisK
mar. 12 juin 2018 15:54

charles a écrit :Une expèrience interessante mais pas concluante. Peut être que je n’ai pas eu l’effet placébo ?! Ou peut être aurait il fallu, que je le fasse dans la foulée de la course.

J'ai juste oublié un point... jusqu'en 2016 (je ne me suis pas actualisé depuis sur le sujet), les études avaient tout simplement "oublié" de prendre un groupe placebo... Bon en même temps, comment faire un placebo de cryothérapie? Comment faire croire qu'on fait de la cryothérapie sans en faire ? il me parait juste impossible techniquement de différencier l'effet placebo de l'effet de la cryothérapie donc le doute subsistera toujours...
Cela étant, l'effet placebo existe et ne doit pas être négligé car il peut être efficace : l'effet de l'esprit sur le corps est indéniable. Le mettre en oeuvre par une session de cryothérapie est juste couteux :D
Membre du bureau (2017-2018)

Avatar de l’utilisateur
Mikele
**
Messages : 368
Enregistré le : sam. 30 janv. 2016 20:55
Localisation : GEMENOS

Re: CRYOTHERAPIE EN RECUP D'UN ULTRA

Message : #88553 Mikele
mar. 12 juin 2018 19:38

FrancoisK a écrit :
charles a écrit :Une expèrience interessante mais pas concluante. Peut être que je n’ai pas eu l’effet placébo ?! Ou peut être aurait il fallu, que je le fasse dans la foulée de la course.

J'ai juste oublié un point... jusqu'en 2016 (je ne me suis pas actualisé depuis sur le sujet), les études avaient tout simplement "oublié" de prendre un groupe placebo... Bon en même temps, comment faire un placebo de cryothérapie? Comment faire croire qu'on fait de la cryothérapie sans en faire ? il me parait juste impossible techniquement de différencier l'effet placebo de l'effet de la cryothérapie donc le doute subsistera toujours...
Cela étant, l'effet placebo existe et ne doit pas être négligé car il peut être efficace : l'effet de l'esprit sur le corps est indéniable. Le mettre en oeuvre par une session de cryothérapie est juste couteux :D

Pour mon 1er grand trail 85km (je ne sais pas si on parle d 'Ultra pour cette distance) point de cryotherapie ou autres stimulations ; seulement des massages à l'huile d'arnica dès la douche d'après course et tous les matins pendant 4j après la douche du matin sans oublier le massage d'avant course le matin avant le départ.
Apparemment efficace : pas ou très peu de courbatures, dans tous les cas plus rien le mercredi.
J'ai quand même attendu le mardi en 8 pour reprendre un léger entraînement (séance luminy avec coatch Yana).
Je suis quand même preneur d'un système de cryo ambulatoire que l'on pourrait mettre dans le sac :mdr1:
Chi va piano, va sano e va lontano :lol: :mrgreen: :lol: :lol: :mrgreen: :lol:
Michel P.


Retourner vers « Santé »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invité